art thérapie auprès des personnes âgées

Public concerné:

Tout personnel travaillant auprès de personnes âgées en Institution.

Pré requis :

aucun

Objectifs :

- Être en mesure de conduire des ateliers d'art thérapie et d'en faire un suivi avec évaluation des séances.

Contenu

Jour 1/ Matin

Accueil, tour de table, présentation du programme, buts et objectifs de la formation (au tableau pour les trois jours)

L'Art-thérapie : bref historique, quelques approches et une définition.

Notions incontournables à acquérir (définitions et exemples):
     Le Soi : estime, image, confiance Comment bien se connaître avant d'aider l'autre ?
     Relation d'aide (confiance ou alliance thérapeutique)
     Éthique et déontologie
     Empathie, créativité, congruence
     La personne âgée, qui est-elle ? Fragilité, pathologie, communication etc.

Jour 1 / Après-midi

Bilan de la matinée, reprise de certains aspects à préciser (si besoin)

Première séance : la rencontre patient-thérapeute : comment faire, que dire ?

Apprendre à utiliser les paroles du patient, ses mimiques, silences, son monde, son entourage, ses problématiques, ses maux, ses désirs afin de créer une relation de confiance, une alliance thérapeutique et amorcer la relation d'aide.

Au-delà des mots comprendre et s'entraîner à l'écoute active, sa qualité, utiliser l'empathie, la congruence, la bienveillance, le non jugement.

Comment et à quel moment proposer le médiat et pourquoi ce choix ?

Que faut-il surveiller durant ce temps ? (mimiques, regards, hésitations, mouvements même imperceptibles etc.)

Exemple de grille d'observation qui permet le suivi et facilite la traçabilité.


Jour 2 / Matin

Questions sur le travail de la veille

Qui est l'animateur d'atelier d'art-thérapie ? Pas un psychothérapeute (mais il peut le devenir par un DU) il sera thérapeute et pour cela doit acquérir ou conforter les notions indispensables de : philosophie de l'art-thérapie, de la relation d'aide, de l'accompagnement relation soignant-soigné (rôle et place de chacun) mais aussi savoir parler et comprendre ce que ressent le patient, l'entourage, l'équipe, ce qui se joue pendant les séances.

Qui est la personne âgée ? Une vie ? (renoncements, deuils virtuels ou réels, bonheurs aussi)

Pourquoi parle-t-on de fragilité ? Aller au-delà des besoins fondamentaux de V. HENDERSON ( pyramide de MASLOW.)


Jour 2 / Après-midi

L'art-thérapie est une réponse possible car elle est : Continuation de la prise en charge dans le prendre soin

Elle accompagne le patient à travers une activité ludique (symbolique du jeu)

Le patient n'est pas qu'objet de soin mais doit être acteur.
Elle est détente, le patient y découvre ses potentialités (enfant intérieur) ses ressources, elle procure du plaisir.
Redonne des idées, des projets, dynamise l'élan de vie etc.
Pas d'échec.
Elle courtise l'imaginaire et les émotions en leur donnant forme et fait jaillir une énergie nouvelle qui restaure le soi.
Agit sur les plans : psychologique, moteur, cognitif et sensoriel (permet de rééduquer certaines fonctions.) Améliore la qualité de vie (appétit, apaisement, lien social) valorise le patient et l'animateur.
Libère et soulage des douleurs indicibles (communication et langage non verbal)
Permet au patient de se réaliser, d'exister encore sous d'autres angles peu connus ou méconnus de lui, de l'équipe et de son entourage,
Il a à nouveau de la valeur à ses yeux autant qu'à ceux des autres.
L'art-thérapie permet de repousser la douleur au deuxième plan et au patient d'accomplir encore, d'être toujours acteur de sa vie, enfin en retardant le plus possible le déclin elle devient alors une aide précieuse pour éviter la prison de solitude dans laquelle la personne est souvent laissée comme oubliée.

Deuxième séance :
Définitions et exemples avec les mots soulignés et à partir d'un bref cas clinique bâtir et travailler une nouvelle séance :
le but est d'apprendre à utiliser le médiat en fonction du patient.
Comment guider, suggérer, orienter tout en positivant ?
Travail en groupe, mise en commun, analyse, synthèse, critique constructive…


Jour 3 / Matin

Reprise des questions de la veille et précisions si besoin.
Où en sommes-nous des objectifs de la formation ?
L'animateur d'atelier d'art-thérapie
L'atelier : importance de: rituel, cadre, règles de l'atelier, place de chacun
Le respect de cet atelier (réceptacle, lieu de vie, intime, calme, qui ne peut ni ne doit être violé, lieu de création etc.)
Rôle de l'animateur en art-thérapie Il fait partie de l'équipe pluri et interdisciplinaire (peut agir sur prescription médicale) et a un rôle thérapeutique auprès du patient.
Lors des relèves ou transmissions il a droit de parole
Porte-parole du patient dans le projet individualisé
Compétences : Il doit être capable de connaitre ses limites, faire les synthèses et bilans de séances voir la progression ou non du patient et ne jamais le mettre en échec ; il doit dynamiser et insuffler une démarche thérapeutique positive sans jugement de valeur. (exemple de code de déontologie celui de la Ffat)


Jour 3 / Après-midi (suite du rôle d'animateur en art-thérapie)

Il doit savoir écouter, observer, réajuster si besoin.
Ne doit pas avoir de certitudes, guide seulement, catalyseur.
Doit savoir réfléchir et faire réfléchir l'équipe par des remarques utiles.
Il lui est conseillé de noter le " chemin thérapeutique " sur le cahier ou sur les transmissions ciblées afin que l'équipe sache qu'il existe et joue un rôle déterminant dans le prendre soin du patient (avis précieux et collaboration intéressante de la psychologue, la psychomotricienne et la kiné).

Les personnes âgées sont un public riche et capable de profiter pleinement de l'apport judicieux et bien fait du travail de l'animateur en art-thérapie, professionnel éclairé, motivé et créatif. (études à l'appui)
Les établissements pourraient trouver là une nouvelle façon d'aider les personnes âgées, l'entourage et tous les intervenants en un souci de respect et de qualité des soins.


Troisième séance :  (pas à pas)
Travail en groupes ou individuel basé sur un cas clinique relevant d'une prise en charge de l'animateur d'art-thérapie.
Comment rendre possible l'expression par le patient de ses émotions, désirs, douleurs etc. ? 
Comment guider dans " le faire ", " le rendre possible ", " l'acceptable ", le " faisable " ?
Comment positiver et donner de la valeur à cette production symbolique, émotionnelle et parfois testamentaire ?

Liste des mots de patients après dix ans de pratique.

Formateur :

IDE, art Thérapeute.
Coordinateur : Dr Véronique Margarot

Durée :

3 Journées