fin de vie et période de deuil

Contexte et finalité de la formation :

La fin de vie est une préoccupation forte de notre société. Nous avons tous une vision fantasmatique de la mort. Nous aspirons à ce que nos volontés soient pleinement respectées dans les derniers moments de la vie. L’accompagnement de fin de vie prend sens dans la relation à l’autre. Prendre soin de la personne dans sa globalité en tant « être » humain. (dans les gestes techniques et relationnels). Connaitre les dispositions juridiques (loi Léonetti….) qui encadre la fin de vie et mettre en place une vraie réflexion éthique.
L’objectif de la formation est de permettre à chaque professionnel de se familiariser avec la démarche d’accompagnement de fin de vie , d’accepter que l’accompagnement passe par une évolution de nos pratiques, d’appréhender la dimension psychologique de la fin de vie dans les relations avec le bénéficiaire et leurs proches tout en intégrant la souffrance des personnes, afin d’acquérir les outils nécessaires.

Pré-requis : 

Tout public travaillant à domicile ou en établissement 

Objectifs pédagogiques :

Identifier les besoins de la personne en fin de vie pour adapter la juste présence.
Identifier, rechercher les expressions de la douleur et la soulager
Acquérir les postures indispensables à l’accompagnement d’une personne en fin de vie
Optimiser la communication avec la personne et avec ses proches
Savoir se protéger

Méthodes pédagogiques

Les actions de formation relatives à l’optimisation des compétences agissent sur plusieurs vecteurs d’amélioration :

L’acquisition et/ou l’optimisation de techniques : les Savoirs et Savoir-Faire
La prise de conscience de l’importance des aspects comportementaux, réactifs, et relationnels : le Savoir-Etre.

L’évolution durable d’un comportement, qu’il soit à modifier ou à acquérir, repose sur les changements des représentations, les prises de conscience et l’acquisition de réflexes.
Notre approche andragogique est donc basée sur une implication et une participation maximale des personnes en formation.
Notre Méthode dite : Active et participative se décline ainsi

Apports conceptuels : apports théoriques sous forme d’exposés du formateur
Des échanges interactifs entre les participants qui ne se sentent plus seuls face aux situations, difficultés qu’ils rencontrent, qui échangent sur leurs bonnes pratiques…
Diffusion de film appuyant les apports théorique (SFAP)
Analyse des pratiques

Ce travail a un triple objectif :

Contribuer à la dédramatisation et à une prise de conscience des situations vécues et prendre le recul nécessaire, pour accéder à une perception différente de l’échange
Ancrer de nouvelles compétences relationnelles et interpersonnelles en développant des réflexes et en respectant les temps d’acquisition nécessaires à chacun.
Définir les points forts et les points d’optimisation des participants de manière à déclencher une dynamique de progrès.

Programme et contenu de la formation

Notions préalables à l’accompagnement de la personne en fin de vie
Les soins palliatifs et l’accompagnement
Historique et éthique des soins palliatifs en France.
Contexte juridique des soins palliatifs (loi du 4 mars 2002, loi Léonetti).

Ethique et accompagnement
Définition et nécessité de l’accompagnement en fin de vie.
Notion d’engagement

L’approche spécifique des personnes âgées :
Quelles sont les particularités de l’accompagnement de fin de vie d’une personne âgée?
Les principales causes de décès chez la personne âgée
Le confort physique

Identifier et mieux comprendre les besoins physiques de la personne en fin de vie
Observer et savoir donner l’alerte des signes d’inconfort
Le temps de l’observation et de l’écoute : Quels sont les signes à rechercher? Plaintes, position, mimiques, sommeil, trouble du comportement …

Identifier et mieux comprendre les besoins psychologique de la personne en fin de vie
La vie psychique du mourant
Les étapes du mourir
Des réponses aux attentes des personnes en fin de vie
Identifier la demande de la personne en fin de vie.
Les besoins de la personne en fin de vie.

Le rôle du soignant face aux besoins psychiques de la personne
La qualité de l’accompagnement et de l’abord relationnel
La présence, vecteur de communication
La rencontre à l’autre au-delà du verbal : le regard, l’oreille, le toucher juste, l’odorat…
La relation d’aide (savoir être et savoir faire)
Communication verbale, non verbale
Savoir faire, savoir dire, savoir répondre face à une situation émotionnelle forte
Savoir écouter
Apprendre à se poser les bonnes questions
Le soutien centré sur la personne

Les représentations sociales de la mort -Le deuil (dynamique du processus)
Respecter les besoins spirituels et culturels de la personne
Les besoins des familles (le sens, la continuité) -L’accompagnement des familles (détresse et peurs)
Les souffrances (famille, aidants, patient) face à la mort
Prévenir l’usure professionnelle

Support de formation

Remise des supports pédagogiques : livrets de formation
Une attestation de formation sera remise à chaque stagiaire

Modalité d’évaluation des acquis de la formation:

Un questionnaire remis à chaque stagiaire permettant de faire une autoévaluation de sa pratique en début et fin de formation

L’évaluation à chaud sera réalisée grâce à une fiche d’évaluation à remplir par les participants à la fin de la session de formation, concernant le déroulement de l’action de formation et leur degré de satisfaction à l’issue de cette action

Durée: 3 jours

Nous contacter pour une offre tarifaire